Lappeenranta
Accueil
Qu'est-ce-que la DAF?
Santé
Histoire du Dogue Argentin
Accueillir un chien
La relation maître et chien
Le choix de la race
Le temps à lui consacrer
L'éducation
La garde
L'aboiement sur commande
La garde d'objets
La défense du maître
Trouver le bon compromis
Le bien-être
Garde et défense
Les affections cutanées

La défense du maître : l'apprentissage

C’est un exercice très important qui s'apprend dans les clubs de dressage exclusivement. Il doit se pratiquer sur les chiens qui ont déjà bien acquis le réflexe d'attaque.

Le maître, avec son chien, rencontre un ami (l'homme d'attaque) échangent quelques propos, se serrent la main puis repartent dos à dos, L'homme revient alors et fait mine d'attaquer, ce qui doit provoquer une réaction automatique du chien (sans l'injonction d'attaquer de la part de son maître). Lorsque l'attaque de l'animal a été efficace, il est rappelé par le maître.

Lui enseigner la défense

C'est déjà le « top-niveau » en matière de dressage et il faut réaliser cet exercice avec des gens compétents, afin que le chien ne puisse pas être perturbé. Il risquerait, en effet, de ne pas agir à bon escient, ce qui en ferait un animal dangereux dans la vie quotidienne. Vous ne devez réaliser cet apprentis- sage qu'avec des chiens parfaitement équilibrés, en refusant systématiquement les animaux peureux ou nerveux.

Il faut commencer par habituer le chien à la présence de l'homme d'attaque sans qu'il manifeste la moindre mauvaise humeur. Cela Commence par des marches au pied en laisse, avec l'assistant qui vous suit de près sans aucune attitude belliqueuse.

Pendant ce temps, le chien doit apprendre à marcher quasiment à reculons, de manière à ne pas quitter son éventuel adversaire des yeux.

Petit à petit, vous développerez la mise en scène, jusqu'à l'obtention de l'agression. Il est très important d'exacerber vos gestes, vos paroles et tout le cérémonial, afin que le chien soit vraiment troublé par la scène dont il est l'acteur principal. Pour l'inciter à mordre, il est bon que l'assistant dispose d'une baguette souple dont il se servira pour menacer, et exciter le chien à l'extrême. Pendant ce temps, vous faites mine de ne rien voir, mais dès que le chien est passé à l'attaque, laissez-le se défouler un moment, puis criez « au pied ! ».

N'oubliez surtout pas les félicitations, car très souvent l'animal est conscient d'avoir agi de sa propre initiative et non sur votre ordre. S'il est d'un tempérament assez soumis, il peut craindre vos réprimandes.

Il est indispensable de répéter quasiment à chaque séance d'entraînement ce difficile exercice qui est d'ailleurs noté très haut dans les concours. Pendant les premiers travaillez avec une laisse assez exercices, longue, puis ensuite sans laisse (c'est ce que l'on demande dans les concours). Tendez toujours à retenir un peu votre chien dans son attaque. Cette liaison avec vous renforcera son courage et lui redonnera de l'élan.

N'insistez jamais si le chien ne se plie pas à la règle du jeu. Il est préférable de revenir de temps en temps sur cet exercice que de fatiguer le chien quand il n'est pas vraiment disposé. Des petites séances courtes et répétées seront préférables aux longues.