Lappeenranta
Accueil
Qu'est-ce-que la DAF?
Santé
Histoire du Dogue Argentin
Accueillir un chien
La relation maître et chien
Le choix de la race
Le temps à lui consacrer
L'éducation
La garde
L'aboiement sur commande
La garde d'objets
La défense du maître
Trouver le bon compromis
Le bien-être
Garde et défense
Les affections cutanées

Premier chien : bien choisir la race

Si vous n'avez jamais eu d'animal familier et que vous ne connaissez rien en matière canine, mieux vaut vous faire conseiller par les experts des clubs ou des voisins plus compétents. Habituez-vous à la présence des animaux en visitant les expositions, recherchez leur contact, Et si vous avez peur, si vous manifestez quelque répulsion que ce soit, si les aboiements vous cassent les oreilles, si l'odeur de chien vous incommode, changez vos projets.

Ces petits désagréments que vous constatez aujourd'hui deviendront vite des montagnes par la suite, et plutôt que de fournir un nouveau pensionnaire à la SPA, abstenez-vous ! Que ces propos ne soient surtout pas mal interprétés, je n'ai nulle Intention de vous dissuader d'acquérir un chien, bien au contraire, mais il est important de faire la part des choses. Ce sont toujours des erreurs de jugement au départ qui provoquent les plus grandes catastrophes. Ainsi les chiens méchants mordants, agressifs sont, dans la quasi-totalité des cas, des animaux qui n'ont pas le maître adéquat. Idem pour les sujets craintifs, lymphatiques, dépersonnalisés que l'on rencontre parfois.

Ne choisissez pas un chien que sur le critère physique


Ne vous enthousiasmez pas pour une race en tombant amoureux d'une photo. C'est vrai que nous avons tous nos préférences en matière d'esthétique canine. Mais avant de vous décider à l'achat, renseignez-vous sur le caractère et le comportement habituel de la race, parlez avec des éleveurs, et analysez la situation avec objectivité.

Si vous avez un filet de voix chuchotante et douce, pas la peine de prendre un chien de garde ou de défense, vous manquerez de l'autorité nécessaire pour le dominer.

Si vous pesez 40 kilos tout mouillé » évitez les Léonberg, Montagne des Pyrénées et Saint-Bernard, le Dogue argentin ; au cours des promenades, c'est le chien qui vous traînerait en laisse et non l'inverse.

Si vous habitez le 27ème étage d'un HLM d'une ville nouvelle, évitez Setter, Pointer et autre chien de chasse, ce sont des amoureux des grands espaces vierges.

Si vous aimez commander, dominer, dresser, abandonnez l'idée d'un Chow-Chow ou d'un nordique, leur tempérament indépendant est plus proche du chat que de la plupart des autres chiens.

Si vous n'avez jamais un instant de libre, toujours entre deux avions ou deux trams, choisissez une petite race, d'entretien facile de préférence, peu bruyante mais facile à transporter.

Si vous avez horreur de vous pomponner des heures devant une glace, oubliez un peu les Shih-Tzu, Yorkshire, etc, qui exigent des toilettes de star...

Tous ces exemples pour vous montrer qu'il existe suffisamment de races de chien (on en dénombre 330 avec les variétés) pour satisfaire chacun, sans oublier ces « bons bâtards » qui font très souvent les meilleurs des compagnons, pas toujours très beaux, mais d'une affection, d'une tendresse, d'une fidélité, à faire pâmer de jalousie les plus grands champions de la race canine.